Une 4ème édition aux accents tessinois

Le Festival du livre suisse – terre de voyage 2019, une quatrième édition aux accents tessinois

Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre 2019, le Festival du livre suisse – terre de voyage a attiré plus de 4’500 personnes aux Arsenaux de Sion. L’occasion pour les lecteurs de côtoyer et découvrir l’actualité littéraire d’une quarantaine d’auteurs suisses romands, tessinois ou italophones, ainsi que des représentants de la littérature de voyage dans toute sa polysémie.

La programmation scolaire du vendredi a attiré plus de 500 élèves pour de multiples rencontres et ateliers pédagogique autour de la lecture et de l’écriture. La quarantaine d’auteurs présents ce week-end, ont su séduire un large public et fait naître de passionnants échanges. Une programmation ponctuée aussi d’ateliers d’écriture, de lectures et de balades littéraires au coeur de la ville de Sion, d’échanges drôles, inattendus et décontractés d’auteurs autour d’une valise.

Hôtes du Festival 2019, le Tessin et la littérature italophone représentés par la Casa della Letteratura per la Svizzera italiana, ont fait voyager les amateurs de belle lettere à la découverte d’ouvrages qui marquent cette rentrée avec notamment Les rêves D’anna de Sylvi Ricci Lempen (Editions d’En Bas) ou Borgo Vecchio de Giosuè Calaciura (Noir sur Blanc) en lice parmi les onze romans étrangers des premières sélections pour le prix Femina 2019. A noter également de nombreux formats bilingues qui ont permis de valoriser la littérature tessinoise et italophone et de mettre en lumière les ouvrages traduits entres autres de Anna Ruchat, Claudia Quadri, Andrea Fazioli, Fabio Andina Fort de ce succès, le Festival envisage ainsi de mettre l’accent sur d’autres littératures régionales à l’avenir.

Cette édition a été marquée par la présence exceptionnelle de Sarah Marquis, présidente d’honneur du Festival; les aventures passionnantes de l’exploratrice et écrivaine ont illuminé ces trois jours de pérégrinations littéraires. Des expériences de vie contées en mots et en images que les lecteurs voyageurs ont aussi pu découvrir au travers d’«Une saison en bivouacs» sur les sommets helvètes, relatée par Matthieu Fournier, journaliste et animateur de Passe-moi les jumelles.

Ce week-end fut également l’occasion de rendre un hommage particulier à Carl Spitteler, 100 ans après l’obtention de son prix Nobel et de récompenser, à travers la société des écrivains valaisans, Chirine Sheybani pour Nafasam (Cousu Mouche) et Manuela Gay-Croisier pour Baiser de Glace (Plaisir de lire).

Le rendez-vous est pris pour une nouvelle édition printanière cette fois puisque le Festival 2020 aura lieu du 1er au 3 mai 2020.